2 nov. 2005

Our first Halloween - Notre premier Halloween

Monday, me and my children have had our very first Halloween private party. In fact it has been a very quiet evening. Plume wanted a witch's costume, and it took about one hour to dress her with an old black shirt of mine, craft the (kind of country) witch hat, and paint her face. She added two tiny spiders painted on her hands, a bugs belt and her broom (she had to take off the horsehead you saw a few weeks ago).
Benoît had his 'oween spider socks (was dressed in spider-socks-man).
I had a pumpkin head (it was too cold to paint it on my belly).
The pumpkin soup was excellent (and served in the pumpkin itself, a first for us)
And we have a huge stock of sweets at home now, 'cause no one came to visit us.
Plume was a little bit disapointed by not going sweets-hunting, so we have acted as if the door of the kitchen was the principal door, I was VERY afraid by the Spider Witch, and she received a handfull of candy.
At age five, happiness is a handfull of candy, and a scared pumpkin-mother.

Aren't they scary?
(Other pictures on flickr)

Arenttheyscary


Ne sont-ils pas effrayants?

Lundi, nous avons eu notre première soirée privée d'Halloween, Plume, Benoît et moi. Ma fille voulait un déguisement de sorcière. En une heure, je l'ai habillée avec un vieux pull noir, un chapeau de sorcière un peu country (je n'avais pas de carton noir), et je lui ai peint une araignée sur le visage. Elle a ajouté sa touche personnelle, avec deux petites araignées sur les mains, une ceinture d'insectes (son tout premier collier), et en refusant catégoriquement tout ce qui pouvait surcharger le costume, ou enlaidir la sorcière.
Benoît s'est modestement contenté de mettre ses chochettes de 'oween.
Et je me suis peint une citrouille sur le visage. Il faisait un peu trop froid pour me peindre le ventre...
La soupe fut délicieuse, et servie dans sa propre écorce de citrouille (une grande premièe pour nous aussi), et la réserve de bonbons est énorme, puisque aucun monstre n'a daigné cogner à notre porte.
Plume était un peu déçue de ne pas être allée faire du porte à porte, alors nous avons fait semblant que la porte de la cuisine était la porte d'entrée, j'ai eu TERRIBLEMENT peur de la sorcière, qui s'est envolée avec une poignée de sucreries.

A cinq ans, le bonheur c'est une poignée de bonbons et une maman-citrouille terrifiée.


(D'autres images sur flickr)

1 commentaire:

Jade a dit…

As always, they are darling!